Notre projet
Partager

Nous construisons Demain en commun et nous adhérons au projet Les Jours heureux. Nous souhaitons être des courroies de transmission, des leviers, au service d’un mouvement global et cohérent, d’une très grande diversité, qui se reconnaît et se rassemble sous la bannière de la Transition. Nous sommes, aujourd’hui déjà, engagés dans une quadruple transition :

La transition citoyenne vers le renouveau démocratique. Nous voulons rétablir les libertés publiques et les droits humains mis à mal par l’état d’urgence. Nous voulons une VIe République et élire au scrutin proportionnel une assemblée constituante. Nous souhaitons que la France s’inspire du système démocratique suisse dans ses indéniables avantages  : droits populaires d’initiative et de référendum, décentralisation, représentation proportionnelle des forces politiques, non professionnalisation des élus. La politique concerne tous les citoyens et il est temps de refonder la démocratie en articulant la démocratie directe, la démocratie participative et la démocratie représentative, par élection et par tirage au sort. Nous concevons l’éducation comme l’apprentissage de l’autonomie individuelle et collective dans un monde à comprendre et vivre en commun, et donc fondamentalement comme l’apprentissage de la citoyenneté.

La transition énergétique vers la durabilité. L’urgence climatique est une réalité. Nous voulons commencer par sortir immédiatement du nucléaire et des énergies fossiles et investir dans les économies d’énergies et les énergies renouvelables. A l’échelon local le réseau Alternatiba nous montre que des solutions immédiates et concrètes au changement climatique existent partout. Nous savons avec le Mouvement Colibris que chacun peut faire sa part.

La transition économique vers le partage des richesses. La France et l’Europe produisent  toujours davantage de richesse. Pourtant de plus en plus de personnes vivent dans la pauvreté et la misère. Nous souhaitons relocaliser l’économie, renforcer, par des monnaies locales (comme la monnaie transfrontalière du Léman), les réseaux entre PME, favoriser les circuits courts et les commerces de proximité. La révolution numérique supprime des millions d’emplois et engendre une modification profonde des manières de travailler. Pour pallier au chômage de masse et accompagner sereinement ces changements, nous voulons créer la protection sociale du 21ème siècle. Donner un revenu d’existence inconditionnellement à chaque citoyen.ne, du temps pour soi, pour les autres, la créativité individuelle et l’intelligence collective. Nous voulons faire de l’éducation et de la santé des communs ; faire des transports et des médias des communs. Nous voulons autogérer les communs, faire de nos quartiers, de nos villages, des  communs, des « logiciels libres ». L’avenir est au pair à pair (peer to peer), à l’économie collaborative.

La transition trans-locale vers une Europe et un monde solidaire. Le monde est en guerre et la France participe de la montée des tensions internationales et du terrorisme sur son territoire.  Nous voulons que la France prévoit de sortir des guerres dans lesquelles elle est engagée militairement et privilégie la stratégie diplomatique. Il est essentiel de penser les crises et les enjeux globaux en fonction de leur impact sur le local et sur la vie des gens au quotidien. Nous voulons que la France propose de débureaucratiser, démocratiser et fédéraliser l’Union européenne et les Nations Unies, afin de permettre une gouvernance démocratique des communs globaux. Nous voulons une Europe et un monde ouverts et solidaires.

Ces quatre axes de transition vers une société solidaire et durable, nous les construirons ensemble. Il est aujourd’hui urgent de saisir l’occasion de changer de méthodologie et de logiciel politique ! Faisons ensemble !

Jean Rossiaud, Mauve Serra, Guillaume Mathelier, Ximena Kaiser Morris